Le cadre de l’examen de capacité de transport

Pour ceux qui veulent avoir une capacité de transport en général, ils doivent passer par une formation qui est cautionnée par un examen par la suite. La formation se passe durant au minimum une centaine d’heures. Pour ce qui est de l’examen, il se fait dans les trois heures environ et dans le cadre d’un centre agréé. Il est important de se renseigner sur le sujet avant de se lancer.

Le cadre de l’examen de capacité de transport

Ainsi donc, pour un examen capacite transport  il faut s’attendre en premier à une épreuve QCM. L’épreuve en question va durer dans les une heure et 15 minutes. Il s’agit d’un questionnaire d’une cinquantaine de questions à choix multiples. Il est fait référence à 4 propositions avec une seule bonne réponse. Et donc à chaque bonne réponse, la personne peut obtenir 2 points. Ce qui totalise donc une centaine de points pour toutes les questions. Les thématiques qui sont retrouvées dans cet examen sont celles concernant l’entreprise et le droit civil et commercial, l’entreprise et son activité commerciale, l’entreprise et le cadre réglementaire de l’activité de transport, l’entreprise et son activité financière, l’entreprise et ses salariés, et enfin l’entreprise et la sécurité. Le premier comprend 14 questions, le second seulement 2 questions, le troisième 13 questions, le quatrième 5 questions, le cinquième 10 questions, et le dernier 6 questions. Les thématiques abordées se rapportent directement à la capacité demandée et au domaine d’exécution de cette dernière. Pour rappel, la note minimale à obtenir est de 50 sur 100.

En parallèle : Zoom sur le rôle du volant moteur

La seconde épreuve de l’examen de capacité de transport

La seconde épreuve de l’examen capacite transport fait référence à des questions rédigées. Cette épreuve quant à elle dure au moins une heure et 45 minutes. Les questions et les exercices demandent une réponse qui est rédigée sur 100 points. Les thématiques abordées sont notamment l’entreprise et l’activité financière de cette dernière. Il est question dans le sujet de calcul de coût de revient complet, et de calcul  de  seuil  de  rentabilité. Ce dernier peut être remplacé par un exercice d’organisation/classement de postes financiers. Il y a aussi des questions qui portent sur l’entreprise et le cadre réglementaire de l’activité de transport, ainsi que le thème de l’entreprise et ses salariés, ou l’entreprise et la sécurité. La note minimale à obtenir dans le cadre de cet examen est quant à elle de 40/100.

Les conditions d’obtention de l’attestation

Afin de réussir l’examen, l’internaute doit ainsi avoir pas moins de 120 points sur 200. La note moyenne étant de 12/20. Pour en revenir aux conditions, il est question de conditions administratives qui font référence à la présence du stagiaire à l’intégralité de la formation. La présence peut se faire soit en présentiel, soit en e-learning, mais toutes les heures doivent être effectuées. C’est l’une des conditions obligatoires pour se présenter à l’examen. Pour les cas des candidats dispensés de formation, il est nécessaire de présenter un dossier d’inscription dans un délai de deux mois minimum avant de passer l’examen.  Les documents en question sont une copie de la pièce d'identité en cours de validité et un justificatif de domicile de moins de trois mois au nom du candidat.

Dans le meme genre : Location longue durée de voiture électrique

COPYRIGHT © 2023 www.frenchstudio.net