Gestion du personnel : réussir l’intégration d’un nouveau collaborateur

L’intégration consiste à accompagner le nouveau collaborateur vers l’autonomie dans l’entreprise pour lui permettre d’atteindre les objectifs de cette dernière et ses objectifs personnels. C’est une phase qui nécessite beaucoup de patience et de grandes précautions. Découvrez comment bien la mener.

Comment réussir la phase intégration collaborateur ?

Source image : pixabay

La gestion du personnel dans une entreprise est extrêmement délicate. Après le recrutement de nouveaux salariés, vient la phase  intégration collaborateur. Rater l’intégration d’un collaborateur signifie le voir quitter son entreprise en cours de période d’essai. Ce qui est un gaspillage inutile de temps dans la gestion du personnel, car il faudra de nouveau un recrutement. Pour éviter cela, il faut bien préparer préalablement son intégration et établir un plan bien défini. Voici comment faire :

Avez-vous vu cela : Comment choisir sa caisse enregistreuse Tactile ?

  • S’assurer que le poste ou bureau de travail soit déjà installé afin que le nouveau collaborateur soit fonctionnel
  • Annoncer l’arrivée du nouveau collaborateur à tout le personnel, notamment à ceux du même service que lui et aux autres services.
  • Personnaliser l’accueil pour installer un climat plus convivial comme aller prendre un café avec lui
  • Faire la visite des lieux au nouveau
  • Impliquer rapidement le nouveau dans les réunions
  • Nommer un mentor qui va aider le nouveau
  • Rester disponible et prévoir des réunions de débriefing pour savoir comment le nouveau vit la période d’essai

Les erreurs à ne pas faire lors de l’intégration du nouveau collaborateur

Selon une étude, il parait que 1 employé sur 5 quitterait son poste dès son premier jour. Afin d’éviter cela, nous avons dressé une liste des choses à ne pas faire pour ne pas gâcher l’intégration d’un collaborateur :

  • Oublier l’arrivée du nouvel employé
  • Lui faire seulement remplir une tonne de papier le premier jour
  • Le laisser déjeuner tout seul au lieu d’organiser un déjeuner d’accueil
  • Négliger le programme d’intégration qui doit au contraire être très riche en activité

 

Lire également : Centres d’appels à Madagascar : A la hauteur de toute concurrence

Entréprise