5 règles pour installer un monte-charge / escalier PMR

Depuis l’Arrêté du 20 avril 2017, les monte-charges PMR et les ascenseurs sont soumis à de nombreuses règles de fonctionnement. Les monte-charge permettent de franchir des hauteurs de quelques marches et ainsi accéder à un étage supérieur ou inférieur malgré une mobilité réduite (en fauteuil roulant par exemple).

Il en existe de nombreux modèles, s’adaptant à de très nombreuses situations. Vous retrouverez donc ici plusieurs règles pour choisir le modèle adapté et qui permettra que l’installation soit possible.

En parallèle : Catégorie

Le choix du monte-charge

En effet, avant l’arrêté mis en place, l’installation nécessite une dérogation pour toute installation. Dorénavant, celle-ci n’est plus obligatoire. Lorsqu’il s’agit d’un lieu privé ou un commerce, le montage charge PMR se suffit à lui-même. Mais trois choix se posent lorsqu’il s’agit de la hauteur du trajet :

  • Un système avec nacelle sans gaine qui va jusqu’à 0,50 mètre,
  • Un système avec nacelle, gaine et portillon allant jusqu’à 1,20 mètre
  • Un système avec nacelle, gaine fermée accompagnée d’une porte jusqu’à 3,20 mètres. Si l’accessibilité n’est pas possible, il doit être installé à l’extérieur du bâtiment.

Les caractéristiques techniques

Les mesures standards du monte-charge doivent être les suivantes 0,90 x 1,4 mètre (si installé dans un angle). Il doit pouvoir supporter un poids de 250 kg par m2. La porte doit présenter une largeur de 0,83 mètre de passage utile, soit 0,90 au minimum.

Sujet a lire : Catégorie

Néanmoins, un monte-charge PMR peut être fait sur mesure afin de s’adapter à l’ensemble des situations et aux situations les plus compliquées (notamment les pièces étroites). Si l’endroit où vous souhaitez installer votre monte-escaliers vous paraît complexe, nous vous recommandons de vous faire accompagner par une société spécialisée dans le domaine.

Une sécurité exigée

Le monte-charge doit présenter une sécurité pour les nombreuses personnes venant dessus. Il doit donc détecter les personnes venant dessus, posséder une gaine (s’il respecte les deux points du dessus),  et avoir une sécurité au niveau de la partie inférieure.

Le monte-charge doit évidemment être équipé de commandes au centre à l’intérieur de la nacelle. Si la gaine est fermée, les commandes doivent présenter de nombreux ordres. Il est aussi obligatoire d’avoir un système de signalement à côté de la porte. Le mieux est d’avoir des couleurs constatées, facilement visibles, avec un panneau expliquant l’utilité et une position accessible à tous.

Lorsque l’on installe un monte-charge PMR, il faut aussi qu’il comporte une signalétique adaptée, sous la forme de pictogrammes pour être compréhensibles par tous. Cela doit être à côté de la plateforme, avec des contrastes pour plus de visibilité, en relief et à hauteur pour que les malvoyants puissent la toucher facilement.

En cas de lieux difficiles d’accès, le monte-escalier doit aussi pouvoir être plié pour prendre le moins de place possible et ainsi éviter de gêner la circulation à d’autres personnes. Ceci est très important puisqu’en cas de danger (évacuation incendie notamment), toutes personnes doivent pouvoir sortir du bâtiment le plus rapidement possible.

 

Bricolage