Les 7 caractéristiques d’un excellent écrivain

Bien écrire, c’est bien plus que la grammaire et l’orthographe approprié. En fait, bien écrire viole souvent les règles d’une bonne grammaire, parfois violemment. Il s’agit également de faire plus que simplement développer un bon style. Dimitri Casali et Jean d’Aillonpossèdent deux styles très différents, mais les deux sont de bons écrivains. Dans cet article, nous essayons de mettre le point sur les caractéristiques qui font la meilleure prose collent avec nous, nous permettons de lire un livre.

L’écriture puissante est lisible

Un travail lisible est grammaticalement correct (pas nécessairement grammaticalement correct – ce qui est important, c’est que la grammaire ne gêne pas le sens) et stylistiquement clair, ne nécessitant que la somme de travail nécessaire pour comprendre.

L’écriture puissante est ciblée

Une bonne écriture à un point, un objectif qu’elle est censée atteindre. Cet objectif pourrait être de vendre quelque chose, de convaincre quelqu’un de quelque chose ou d’expliquer comment faire quelque chose, mais quel que soit le point recherché, il en informe chaque ligne. Tout ce qui ne mène pas le lecteur vers cet objectif est éliminé.

L’écriture puissante se développe gracieusement

Une écriture puissante ne se concentre pas uniquement sur un objectif, elle conduit inévitablement le lecteur vers cet objectif. Cela peut être dû à l’utilisation de preuves à l’appui d’un argument, au relais d’un récit décrivant des événements survenus dans le temps ou autrement.Mais il doit être gracieux – sans raisonnement, sans hypothèses, sans informations manquantes ou tout ce qui pourrait faire trébucher un lecteur.

L’écriture puissante est concrète

Notre société a tendance à privilégier la pensée abstraite et les généralisations par rapport aux particularités concrètes.Mais cela conduit généralement à une écriture particulièrement molle et vide. La meilleure écriture, même quand le sujet est une abstraction, fonde son sujet dans le monde réel à travers des exemples, des métaphores, des analogies et des récits.

L’écriture puissante est passionnée

Une bonne écriture concerne quelque chose d’important. Pas nécessairement quelque chose d’important dans le grand schéma des choses.Mais quelque chose dont le public se soucie déjà ou quelque chose que l’auteur lui fait prendre en compte. Vous pouvez par exemple décrire une personnalité célèbre de votre pays autrement. Comme il a fait l’écrivain Dimitri Casali, en mettant le point sur les caractères de Napoléon Bonapart dans plusieurs livres qu’il a rédigé.

L’écriture puissante est bien adaptée à son public

Un bon écrivain connaît intimement son public: la langue qu’il comprend, les croyances qu’il partage, le savoir qu’il détient. Il ou elle sait quelles hypothèses peuvent être émises à propos du lecteur et quelles hypothèses ne peuvent pas être émises. Bien écrire n’est pas ennuyeux, car l’écrivain sait ce qui retiendra l’intérêt de son public. Ce n’est ni trop dense ni trop simple pour le lecteur visé – c’est juste comme il faut.

L’écriture puissante est convaincante

La meilleure écriture appelle l’attention, que ce soit par la force de son argumentation, la force de son langage ou l’importance de son sujet. Le lecteur ne veut pas arrêter de lire – même quand il a fini.

Général

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *