Alléger et aérer la couronne d’un arbre sans risquer sa santé : ce qu’il faut savoir

 

Lorsqu’un arbre prend l’âge, sa couronne devient plus dense, car de nombreuses branches vont en effet pousser vers l’intérieur de celle-ci. Pourtant, elles empêchent les rayons de soleil et l’air de circuler entre les branchages. Ce qui peut d’ailleurs affecter la santé du végétal. Il est donc essentiel d’alléger et d’aérer sa couronne pour garantir sa santé. Mais cela ne présente-t-il pas un danger pour son bien-être? Nous apportons plus d’explications dans les lignes suivantes. 

Avez-vous vu cela : Comment améliorer le bien-être de vos collaborateurs au travail ?

Quels sont les bienfaits de l’allègement et de l’aération de la couronne d’un arbre

Pour alléger et aérer la couronne d’un arbre, il faut l’élaguer. Il est d’ailleurs conseillé de faire appel à un élagueur professionnel pour son élagage. En effet, une telle intervention présente de nombreux avantages. 

Pour commencer, elle améliore la santé du végétal. En allégeant et en aérant sa couronne, on favorise en effet la circulation de l’air entre ses branches. Les rayons du soleil pourront d’ailleurs mieux pénétrer dans son houppier. Ce qui évite le développement des champignons et réduit les risques de maladie. 

Avez-vous vu cela : Les lunettes de repos pour enfants

Ensuite, l’allègement de la couronne réduit la charge que supporte l’arbre et améliore sa structure. L’arbre sera ainsi plus vigoureux, d’autant plus que ses branches en surnombre et fragiles seront éliminées. Ce qui écarte également les risques liés à leur chute. 

Enfin, une telle opération permet une croissance plus équilibrée de l’arbre. Néanmoins, son élagage ne devra pas être excessif au risque de l’affaiblir. 

Quelles techniques d’élagage utiliser pour alléger et aérer la couronne d’un arbre

Il existe différentes méthodes qui permettent d’alléger et d’aérer la couronne d’un arbre. Il faudra néanmoins tenir compte de plusieurs critères comme son âge, son espèce, son état sanitaire ainsi que l’orientation esthétique à lui donner. Selon les cas, on peut ainsi entreprendre : 

Une taille de formation 

Elle permet de structurer l’arbre dès son plus jeune âge pour l’aider à se développer harmonieusement. Les branches blessées ou mal positionnées seront ainsi supprimées. Celles qui formeront les charpentières ainsi que les branches secondaires seront cependant conservées. 

Une taille d’éclaircie

Cette technique a véritablement comme but d’alléger et d’aérer la couronne d’un arbre. Elle implique l’enlèvement des branches en surnombres, des rejets et des bois morts. Elle permet d’amener de la lumière à l’intérieur du houppier et assure au végétal une meilleure santé en réduisant la formation des champignons. Elle réduit également les risques sanitaires liés à l’humidité dans les branches. Ici encore, il est conseillé de laisser l’exécution de cette tâche à un élagueur professionnel. 

Une taille de réduction sur tire-sève 

Elle consiste à réduire le volume du houppier de l’arbre afin de l’adapter à son environnement. On supprime alors les branches jusqu’à 15 cm de diamètre afin de faire place aux plus petites appelés «tire-sève». Cette technique permet de réduire la prise au vent de l’arbre et évite que ses branches touchent et endommagent les câbles téléphoniques ou les fils électriques aériens. 

Une taille de restructuration  

Également appelée «taille sévère», il s’agit d’une pratique qui modifie complètement la structure de l’arbre. Elle vise à réduire considérablement le volume de sa couronne. Elle implique la suppression de toutes les branches inutiles, soit parce qu’elles gênent les habitations ou la circulation en zone urbaine; soit pour favoriser la formation de feuillages et de rejets. Toutefois, cette pratique peut entrainer un traumatisme important chez l’arbre qui en fait l’objet. Elle peut non seulement l’affaiblir, mais aussi entrainer son dépérissement dans certains cas. La taille sévère ne sera donc entreprise qu’exceptionnellement. 

COPYRIGHT © 2023 www.frenchstudio.net